Paris gratuit : Exposition "Aurores" à la nouvelle galerie Pauline - CONNAISSANCE DES ARTS  

Notre mois « Paris Gratuit » est l’occasion de découvrir, ou redécouvrir, l’univers des galeries et plus particulièrement leurs expositions en accès libre. Nouvellement installée rue de Grenelle, la galerie Pauline Pavec présente actuellement son exposition inaugurale intitulée « Aurores ».

Qui ne s’est pas demandé un jour s’il pouvait entrer dans une galerie « juste pour regarder » ? On l’oublie souvent mais les galeries sont un espace d’expositions accessible gratuitement et quiconque souhaite les visiter peut y rentrer librement. On sous-estime souvent le nombre et la variété de ces événements qui font de la galerie plus qu’un lieu de vente, un véritable espace de création et de découvertes. À travers sa programmation, le galeriste emmène le visiteur dans son univers, à la rencontre des artistes qu’il soutient et dont il met en avant un aspect du travail, quand il ne s’attache pas à faire sortir de l’ombre des créateurs méconnus ou oubliés.


Future diplômée de l’École du Louvre, Pauline Pavec, âgée de seulement 22 ans, vient tout juste d’ouvrir sa propre galerie, rue de Grenelle, à deux pas du Bon Marché. Elle a pu relever ce pari fou grâce à PRISME, une jeune entreprise, conçue comme « un tremplin pour jeunes galeristes et curateurs », créée en 2017 par Thomas Benhamou et Pierre Lorquin pour soutenir les nouvelles galeries dans leur développement. Pour son exposition inaugurale, qui s’achève le 10 mars, la galerie Pauline Pavec a choisi de faire dialoguer des artistes historiques et émergents autour des thèmes de l’aurore et de l’éclosion, qui font écho à la récente ouverture du lieu comme à l’idée même de création artistique. Sont ainsi réunies les œuvres de Jean Degottex, Sol LeWitt et Robert Malaval, mais aussi celles d’artistes contemporains comme Jean Von Luger, Quentin Derouet ou encore Claire Chesnier et Mara Fortunatovic. Autant d’artistes que d’univers différents qui se répondent et dans la découverte desquels la galeriste pourra vous accompagner. Cette présentation permet notamment de redécouvrir l’œuvre de Robert Malaval, artiste fulgurant des années soixante-dix, proche du punk-rock, auteur d’un livre sur les Rolling Stone et créateur du célèbre Aliment Blanc, et que Pauline Pavec affectionne tout particulièrement.


À l’occasion de cette visite, vous pourrez également admirer l’installation in situ de Quentin Derouet, un jeune artiste dont le travail délicat et poétique s’articule autour du motif de la rose rouge. Considérant la rose comme un outil pictural, Quentin Derouet, qui a créé son propre spécimen par hybridation, l’écrase sur la toile, la brûle ou la fait macérer pour mieux exploiter la symbolique de sa couleur mais également ses aspects les plus triviaux, voire déplaisants. Et si cette installation vous plaît, sachez que l’artiste aura sa propre exposition monographique à la galerie à partir du 23 mars.

                                                               

Retrouvez l'intégralité de l'article sur CONNAISSANCE DES ARTS